Filles de bar de Koh Samui, manuel initiatique

Filles de bar de Koh Samui, manuel initiatique
5 (100%) 1 vote

Les filles de bar de Koh Samui ne diffèrent pas de leurs collègues de Phuket, Pattaya ou Bangkok : elles sont toutes aussi séduisantes et disponibles pour une nuit de plaisir à un prix très raisonnable. La différence avec les filles de Pattaya ou de la capitale tient dans leur attitude plus décontractée envers leurs clients.

PRÉSENTATION DES FILLES DE BAR À KOH SAMUI

La prostitution est-elle légale en Thaïlande ? Réponse : non. Mais ne vous inquiétez pas ! Les autorités sont indulgentes envers cet attrait particulièrement apprécié des touristes et se déroulant dans des quartiers attitrés. En comparaison, la prostitution pour la clientèle locale est d’ailleurs bien plus développée.

Le tourisme sexuel sur l’île n’est donc pas une activité dissimulée.  Les principaux lieux touristiques de Chaweng et de Lamai exposent à la vue de tous les visiteurs des beer bars avec une cohorte de jolies bar girls proposant leurs services aux hommes.

Chaweng et Lamai comptent aussi des clubs un peu plus sélects comme le Dream Girls ou le Green Mango, et des pubs ainsi que des discothèques avec des freelancers. Il existe également des gogo bars pour un service plus hot et des massage parlours. De toutes ces options, ce sont les lady bars qui demeurent les plus simples d’accès et qui offrent le choix le plus large pour un tarif attractif.

La plupart des bar girls de Koh Samui sont originaires d’Isaan, une région du Nord-Est de la Thaïlande. D’autres viennent de Bangkok et présentent un physique différent, mais toutes sont sexy et souriantes – et prêtes à vous satisfaire !

On trouve également une autre catégorie de prostituées : les freelancers (indépendantes), travaillant ordinairement dans la rue ou venant dans les discothèques après la fermeture des bars. Si vous rentrez à votre hôtel avec une jolie compagne à votre bras, il est fort possible qu’il s’agisse d’une freelancer, car très rares sont les femmes thaïlandaises à approcher des étrangers dans les nightclubs – sauf si elles sont du milieu de la prostitution… Alors en cas de doute, demandez, c’est plus sûr !

RENCONTRER DES FILLES DE BAR À KOH SAMUI

En général, les filles de bar du milieu de Samui aiment s’amuser autant que se faire de l’argent. Beaucoup sont mère ou sont venues pour subvenir aux besoins de leur famille restée au pays. Certaines préfèrent cette profession plutôt que travailler dans les rizières ou dans une usine pour un salaire de misère. Vous l’aurez compris : ces prostituées sont des personnes tout à fait ordinaires mais qui ont fait un choix un peu à part.

Il est très simple de choisir une fille de bar. Vous entrez dans un établissement, prenez place et commandez un verre. Presque aussitôt, une fille sera à vos côtés. Elle vous demandera certainement de lui offrir un verre (plus cher qu’une bière) pour toucher une commission ; ce n’est pas une obligation de votre part, mais si vous souhaitez éveiller son intérêt pour la ramener à votre hôtel, mieux vaut accepter.

Bien entendu, vous pouvez juste entrer, choisir une fille, régler le bar fine et filer tous deux à l’hôtel sans avoir à payer des verres. Mais l’expérience montre que discuter un peu avant la prestation sexuelle permet de voir si la fille vous convient et de savoir ce qu’elle accepte de faire. Vous êtes gênés de demander ? Sachez que ces filles sont là pour satisfaire leurs clients. Il s’agit d’un deal conclu pour de l’argent contre un service, pas une histoire romantique !

Le tarif courant pour une lady bar va de 1500 à 3000 bahts environ selon la durée de la prestation : short time (une heure ou deux) ou long time (nuit entière). À cela s’ajoute le bar fine, un dédommagement à payer au bar et qui se monte à environ 500 bahts.

Ah… si vous êtes plutôt jeune et avez un look sympa, il est possible que les bar girls de Koh Samui vous fassent un bon prix… Après tout, ce sont des femmes avant tout et elles aussi peuvent avoir leur coup de cœur !

Auteur de l’article : Farangset

Je suis quelqu'un !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *